Cardiologie Crestor® MoA

Video: Crestor® (Rosuvastatin) Mode of Action

Crestor® C: rosuvastatinum ut Calcii Rosuvastatinum, comprimés à 5 mg, 10 mg et 20 mg; liste B. I: adultes: hypercholestérolémie primaire, dyslipidémie mixte, hypercholestérolémie familiale homozygote, prévention des complications cardiovasculaires sévères. Enfants (10 à 17 ans): hypercholestérolémie familiale hétérozygote. P: adultes: dose initiale: 5-10 mg/jour, posologie recommandée: 5-20 mg/jour, 40 mg/jour lors d’hypercholestérolémie sévère et de risque cardiovasculaire élevé (notamment lors d’hypercholestérolémie familiale), lorsque l'objectif thérapeutique n’a pas été atteint avec 20 mg/jour et qu’un contrôle médical régulier est garanti. L’administration de la posologie de 40 mg aura lieu sous la surveillance d’un spécialiste. Enfants: 5 à 20 mg/jour. CI: hypersensibilité, affection hépatique évolutive, insuffisance rénale sévère, myopathie, grossesse, allaitement, femmes en âge de procréer sans contraception, prise de ciclosporine, posologie de 40 mg/jour lors de facteurs prédisposants à une myopathie/rhabdomyolyse. PR: facteurs prédisposants à une rhabdomyolyse, élévation des CPK, consommation excessive d’alcool, antécédents d'affection hépatique, intolérance au galactose, déficit en lactase de Lapp, malabsorption de glucose-galactose, maladie pulmonaire interstitielle, diabète sucré, patients asiatiques. IA: ciclosporine, ézétimibe, gemfibrozil et autres hypolipidémiants, antiacides, antagonistes de la vitamine K, érythromycine, contraceptifs oraux, THS. EI: fréquent: diabète sucré, vertiges, céphalée, douleurs abdominales, constipation, nausée, myalgie, asthénie. Occasionnel, rare, très rare: voir sous www.swissmedicinfo.ch.

Pour plus d’informations: www.swissmedicinfo.ch ou AstraZeneca AG, 6301 Zug. www.astrazeneca.ch

404 Article Expired

The Arcticle you requested Expired.

Références: 

1. Information professionelle Crestor® (www.swissmedicinfo.ch)

2. Istvan, E.S. and J. Deisenhofer, Structural mechanism for statin inhibition of HMG-CoA reductase. Science, 2001. 292(5519): p. 1160-4.

3. Endo, A., The discovery and development of HMG-CoA reductase inhibitors. J Lipid Res, 1992. 33(11): p. 1569-82. M-Files Approval: 13214 (last approved: 30.05.2016).